Carte intellectuel transition

Cartographie de la réflexion sur la transition écologique en France

Cartographie avec liens cliquables disponible à la fin de l’article.

Dans cette période de crise sanitaire, nous sommes confrontés à une situation inédite et angoissante. L’inquiétude vient de l’incertitude du moment avec le nombre croissant de cas de coronavirus, le confinement et le quasi-arrêt de l’activité économique de nombreux pays à travers le monde dont la France. Malheureusement, nous devons également considérer que nous serons confrontés à une crise économique mondiale sans précédent dans les années qui suivent. Nous allons dépenser beaucoup d’énergie et d’argent pour tenter de revenir à une situation économique proche de celle d’avant la crise. Cela se fera dans la douleur, c’est à dire dans l’austérité économique, si les préceptes du capitalisme néo-libéral sont à nouveau appliqués comme après la crise de 2008. Notre président a annoncé que nous ne pourrons pas revenir au monde d’avant mais jusqu’où sera-t-il prêt à changer notre pays en termes de transition écologique?

Cette période de confinement est aussi une période d’attente incertaine que nous pouvons mettre à contribution pour imaginer ce nouveau monde, ou au moins ce nouveau pays que nous souhaiterions voir émerger. Réfléchissons dès maintenant comment nous souhaitons dépenser tout cet argent et cette énergie.

Cette réflexion que j’ai débuté depuis plusieurs années et que je tente à mon niveau de diffuser depuis quelques mois sur ce blog, ne peut exister de manière isolée. Elle se construit entre autre à partir du travail de réflexion d’autres personnes et organisations.

Pour mettre de l’ordre dans mes idées, j’ai construit cette cartographie du monde intellectuel français de la transition écologique. Je ne me suis posé que deux critères pour identifier les acteurs présentés sur cette carte:

  • Produire du contenu intellectuel, les résultats d’une réflexion, en français concernant la transition écologique. Je souhaite me concentrer sur les penseurs dans le tryptique penseurs/faiseurs/conteurs.
  • Considérer la transition écologique au delà du simple concept de développement durable

Je sais déjà que le contenu de cette carte n’est pas exhaustif et je vous encourage donc vivement dans les commentaires à me proposer des noms de personnes ou d’organisations qui répondent aux deux critères ci-dessus. Pour réellement m’aider, j’apprécierais que vous m’indiquiez un site internet sur lequel je pourrai trouver des informations concernant la personne ou l’organisation que vous me suggérez.

J’espère trouver un moyen de diffuser ensuite largement ce document dans les médias plus classiques.

En vous remerciant d’avance pour vos suggestions, voici le document que j’ai produit à ce jour et qui évoluera au gré de vos suggestions. Chaque nom est associé à un lien pour plus d’informations.

Note: Vous pouvez mettre l’image en plein écran avec le symbole [ ] au milieu en dessous de l’image et vous pouvez utiliser le click-droit/Ouvrir dans un nouvel onglet pour éviter des allers-retours entre l’image et les pages associées aux liens.

Mise à jour le 07/07/2020

27 comments

  1. Bonjour,
    Dans le champ de l’alimentation et des sols, il y a le Laboratoire Sols Savoirs Saveurs situé sur le campus de l’IRD à Bondy: http://www.lab3s.fr
    Dans le champ de la coopération économique au service des transitions, il y a le PHARES (Pôle d’Hospitalité aux Activités à Rayonnement Ecologique et Solidaire) à L’Ile-Saint-Denis: http://www.lephares.coop. Dans cette même ville il y a le projet Lil’O: https://www.halage.fr/lilo
    A bientôt

  2. -université populaire de permaculture
    -université du nous
    -Jacques Ellul, Ivan Illich, Bernard Charbonneau, Paul Aries, vincent cheynet, Jean Gadrey, Vincent Liegey
    -la décroissance, l’Age de Faire, Entropia, Silence
    Associations les colibris
    kokopelli
    je ne sais pas si des associations partisanes comme EELV, confederation paysanne, sortir du nucelaure etc. ont leur place dans votre tableau

  3. Allez j’en propose 2 supplémentaires:
    – Valérie Masson Delmotte (chercheur, auteure pour le GIEC mais très engagée également avec des contributions de vulgarisation très accessibles) – Plutôt dans le champ des sciences de l’environnement / biodiversité
    – François Gemenne (aussi auteur du GIEC, chercheur en géopolitique environnementale et qui sort souvent du cadre académique pour prendre position) – Du côté des relations internationales

  4. Bonjour !
    Super travail et belle initiative. Je suis disponible pour vous aider à modifier et finaliser la cartographie si besoin ! N’hésitez pas à m’envoyer un mail !

    Mes idée d’ajouts :
    En gouvernance : la convention citoyenne pour le climat, notre affaire à tous, l’affaire du siècle
    Economie circulaire : Circulab / Ellen mac Arthur foundation / REFER / RCUBE
    Nouveaux récits : Damasio, Cyril Dion
    Carbone 4 avec the shift project

    Bon courage !

    il y a aussi make sensz en think tank.

  5. Medias:
    QG d’Aude Lncelin
    Le MEDIA
    INTERDIT D’INTERDIRE par Frédéric Taddei
    Penseur sumystemique, economiste et historien: Emmanuel Todd
    Frédéric Lordon, chercheur economiste au CNRS

    Ajouter un volet santé en ces temps de pandémie sur:
    Ethique génétique: eugénisme/transhumanisme
    Armes biologiques
    Capitalophilantropisme
    Industrie Bigpharma: Vaccins et médicaments
    Nocivité des ondes de télécommunications et perturbateurs endocriniens

    Charles-Maxence Layet (journaliste et attaché parlementaire européen):
    https://www.facebook.com/OrbsLautrePlanete/

  6. Bonjour,
    Belle initiative et beau travail.
    Puis-je suggérer Gilles Boeuf dans la partie “Biodiv”?

  7. Merci Eloi pour cette tentative de convergence des bonnes volontés forcement imparfaite.
    Il me semble que le travail de journalisme de fond du Monde Diplomatique, d’enquête-investigation d’Elise Lucet et de débats pluralistes de Frédéric Taddei avec Interdit d’Interdire sont des piliers du mouvement progressiste d’emancipation des citoyens.
    En historien économiste éclairé et humaniste: Emmanuel Todd.
    En ces temps de pandémie, il me semble aussi qu’il manque un volet santé et bioéthique représenté par ceux qui luttent contre les dangers du transhumanisme, du brevetage du vivant, des armes biologiques, les pesticides et autres pertubateurs endocriniens, des ondes de télécommunication, des lobbys pharmceutiques et en particulier sur les scandales de médicaments et plans supranationaux de vaccinations forcées et puçage de masse par le capitalo-philantropisme finançant l’OMS.
    Il y a notamment le travail de l’attaché parlementaire européen Charles-Maxence Layet et son journal Orbs sur l’éthique de la science en général et les plans de vaccinations forcées en particulier.
    https://www.facebook.com/OrbsLautrePlanete/
    https://www.facebook.com/maxence.layet
    Sur la Fondation Bill et Melinda Gates, le journaliste Lionel Astruc.
    https://www.wedemain.fr/La-philanthropie-de-Bill-Gates-alimente-la-machine-capitaliste_a3977.html

  8. Merci pour cette synthèse pas facile à réaliser. J’ajouterais aussi makesense dont le but est de permettre à chacun de s’engager sur les grands sujets de société grâce des outils interactifs, des rencontres et des accompagnements collectifs. https://makesense.org/

  9. Merci pour cette carto. L’exercice est intéressant mais, par nature, il ne pourra pas rendre justice à toutes les modestes initiatives locales qui sont le poumon de ce que vous semblez promouvoir. Et ceci amène à de nombreuses discussions. De plus, je vais prendre le risque de dire ce qui peut paraître comme parfaitement démagogique mais cette cartographie est centralisée par essence. D’un point de vue purement subjectif, je critique ouvertement le centralise historiquement ‘Parisien’ en France qui n’apporte que trop peu au pluralisme régional. Quelques suggestions, par ailleurs sans épiloguer et qui viendront vous conforter dans ce centralisme:
    – Frédéric Lordon me semble avant tout être un économiste donc je le placerais dans la catégorie éponyme.
    – Aurélien Barrau me semble légitime dans l’analyse systèmique
    – Novethic dans les médias plutôt ‘économie’
    – Séparer ‘économie’ et ‘économie circulaire’ ne rend pas forcément la cartographie plus lisible
    – Etienne Chouard dans la partie ‘Démocratie/gouvernance’
    – sur l’onglet agriculture, et sans vouloir m’étendre, vous avez simplement repris les initiatives ‘sexy’ d’un point de vue médiatique. Et je suis le premier à reconnaître le bienfait de ces initiatives par ailleurs…
    Allez, je m’arrête là et vous encourage dans votre démarche très saine

  10. Bonjour,
    Merci pour cette idée, c’est une excellente initiative.
    Pour ma part, j’aurais rajouté :
    – au sein de technologies (à reformuler en numérique durable ?) : http://www.point-de-mir.com
    – au sein de économie circulaire / Zero déchet : https://lamaisonduzerodechet.org

    Par ailleurs si une autre cartographie est réalisée pour recenser les entreprises responsables j’aurais mis en avant Utopies et Carbone 4 dans le domaine du consulting engage.

    Tres bonne journée, en espérant avoir pu contribuer de manière utile !

  11. Peut être manque t’il les acteurs de l’Environnement :
    Inpn, Museum national d’histoire naturelle (MNHN), Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels (FCEN), Réserve Naturelle de France (RNF), Conservatoire Botanique Nationaux (CBN), etc.

    1. Très bonne remarque. Au delà de la ville, les choix entre espaces naturels, agricoles et aménagés (aéroports, autoroutes, etc.) ont un impact significatif sur la qualité de l’air et les émissions de CO2.

      Faudrait-il d’ailleurs rajouter une catégorie “bâtiment” qui est un chantier tout aussi important que la “mobilité”?

    2. Très bon point.
      Par contre, pour créer toute une section sur un sujet, j’aurais besoin d’un peu plus de références. Je vais regarder de mon coté mais si vous avez d’autres suggestions, je suis preneur.

      1. Hello, Au Ceebios – http://www.ceebios.com
        Nous utilisons plutôt la terminologie Habitat – comme un habitat d’espèce. Qui englobe Bati, ville, territoire. C’est un vision certes un peu systémique qui va faire des overlap avec certains autres briques mais qui apporter une vision un peu moins centré sur le batiment.

        Quelques suggestions :
        https://www.hameaux-legers.org/
        – Lowtech lab et leur expé sur l’Habitat lowtech
        – Maison paysanne – http://maisons-paysannes.org/
        – Pour une frugalité heureuse – https://www.frugalite.org/fr/le-manifeste.html
        – ENSA Eco – le réseau des écoles d’archi pour la transition – http://ensaeco.archi.fr/

        Je pense aussi à l’atelier Paysan pour l’agri et l’autonomie technique.

  12. Mobilité:
    Si The Shift Project est aussi là alors il faudrait rajouter Negawatt
    https://www.fub.fr/

    Energie
    Association Negawatt
    Institut Negawatt http://www.institut-negawatt.com/
    Si les 2 personnes rattachées à The Shift Project (Jancovici et Auzanneau) ont voix au chapitre alors des personnes comme https://fr.wikipedia.org/wiki/Thierry_Salomon et https://negawatt.org/Yves-MARIGNAC pourraient également y paraître.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Wise-Paris

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.